Après mon article sur Nostradamus, l’Algérie et de Gaulle

http://esoterico.canalblog.com/archives/2016/07/14/34082748.html

Peut-être avez-vous envie d’en savoir plus sur cet énigmatique personnage, je parle de Nostradamus bien sûr.

Nostradamus

Michel de Notre-Dame est né le lundi 14 décembre 1503 à Saint-Rémy de Provence, situé presque au centre du triangle Avignon-Salon de Provence-Arles, de Jaume et de Renée de Saint-Rémy  

Son aïeul juif, prétendument de la tribu d’issachar, Gassonet, commerçant en Avignon, se convertit en "nouveau chrétien" en 1463 sous le nom de Pierre de Nostredame

Le jeune Michel fit peut-être un premier séjour à Lyon dans les années 1520-1525.

Il va d'Avignon à Montpellier pour faire sa médecine ...

L'épidémie qui se déclare en 1526 dans le Languedoc, "la province la plus pestueuse du royaume", le conduit pendant plusieurs années -il se réinscrit à Montpellier en 1530- à pratiquer son art sur le terrain avant  de recevoir le bonnet ...

Après avoir été reçu docteur en médecine à Montpellier, il parcourt la France et se marie à Agen.

Il se fixe ensuite à Salon de Provence vers 1545.

En 1546, il est à Aix.

Nostradamus arrive à Lyon en avril 1547 où il exerce à l'Hôtel-Dieu (où il croisa peut-être Rabelais)

Devenu veuf, il retourne en Provence, où il se remarie à Salon le 11 novembre 1547 avec Anne Ponsard.

Dans les années 1550, il signe des almanachs du nom de Michel Nostradamus ...

Il est bien sûr connu pour ses fameuses Prophéties publiées pour la première fois à Lyon en 1555, Lyon étant alors la capitale de l’imprimerie, et qui donnèrent lieu à de nombreuses éditions  

Mais il est aussi l’auteur d’un Traité des fardements et confitures , publié lui aussi à Lyon en 1555.

César Nostradamus, fils aîné de Michel, naît à Salon en 1555.

En 1557, paraît déjà un Huictain contre Nostradamus chez Roux à Lyon !

Une lettre de Nostradamus à Henri II est datée de Salon le 27 juin 1558.

Il se rend à Blois au mois de juillet 1559, à la demande de Catherine de Médicis, pour tirer l'horoscope des jeunes princes.

De retour à Salon, comblé d'honneurs et de biens, il reçoit la visite d'Emmanuel duc de Savoie, de la princesse Marguerite sa femme, et quelques temps après de Charles IX. Ce monarque lui fit donner 200 écus d'or, avec un brevet de médecin ordinaire du roi, et des appointements.

Nostradamus mourut en 1566, à Salon. L'épitaphe qu'on lit sur son tombeau, dans l'église des Cordeliers : « Ici reposent les os de l'illustre Michel Nostradamus, le seul digne, au jugement de tous, de décrire avec sa plume presque divine, selon la direction des astres, tous les évènements qui arriveront sur la terre. Il a vécu 62 ans 10 jours, et mourut à Salon l'an 1566. Postérité, ne lui enviez pas son repos. »

450 ans après sa mort, il est toujours d’actualité :

Le 23 juin 2016, à Salon de Provence, inauguration d’une fresque murale avec son portrait  

http://www.maritima.info/depeches/vie-des-communes/salon-de-provence/42872/salon-la-fresque-nostradamus-inauguree-ce-soir.html

Le 5 juillet 2016, on peut voir Nostradamus, les prophéties révélées sur RMC Découverte